Slection de la langue

Gouvernement du Canada / Government of Canada

Recherche

Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Quitter rapidement

Si vous êtes en situation d’urgence, veuillez communiquer avec le 9-1-1 (au Canada) pour contacter les services d’urgence de votre région.

Si vous êtes à l’extérieur de la zone de service 9-1-1, veuillez accéder aux services d’urgence disponibles ou appeler une ligne de crise dans votre région.

Vous pouvez également consulter la liste des services de soutien supplémentaires pour les personnes touchées par la violence fondée sur le sexe.

Il y a maintenant plus de 30 ans que le meurtre de 14 jeunes femmes a été commis à Polytechnique Montréal, le 6 décembre 1989. Cet acte violent de misogynie a secoué notre pays et a amené le Parlement à faire du 6 décembre la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

Le 6 décembre, nous nous souvenons de :

Alors que nous pleurons leur perte et nous nous souvenons de leur vie, nous réaffirmons notre engagement à contrer la haine qui a conduit à cette tragédie et la misogynie qui existe encore aujourd’hui. Au Canada et dans le monde, les femmes, les filles, les membres de la communauté 2SLGBTQQIA+ (deux esprits, lesbiennes, gais, bisexuels, transgenres, queers, en questionnement, intersexués, asexuels, plus) et les personnes de diverses identités de genres sont exposées à une violence et à une discrimination inacceptables. Au pays, la violence fondée sur le sexe a été aggravée par la pandémie de COVID-19. Les services de police, les maisons d’hébergement et les organismes locaux ont signalé une augmentation du nombre d’appels concernant la violence fondée sur le sexe au Canada pendant la pandémie.

La Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes sert à se souvenir de celles qui ont subi de la violence fondée sur le sexe et que nous avons perdues. C’est aussi le moment d’agir. Pour parvenir à un Canada exempt de violence fondée sur le sexe, il faut que toutes les personnes vivant dans ce pays se renseignent, ainsi que leurs familles et leurs communautés, sur la violence fondée sur le sexe. Il faut que nous placions les voix des personnes survivantes au centre de nos actions et que nous dénoncions les comportements néfastes.

Le 6 décembre s’inscrit dans le cadre des 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe. Ajoutez votre voix à la conversation qui se déroulera du 25 novembre au 10 décembre et utilisez le mot-clic #16Jours pour expliquer en quoi vous faites partie de la solution pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification :