Slection de la langue

Gouvernement du Canada / Government of Canada

Recherche

La violence fondée sur le sexe dans les établissements d’enseignement postsecondaire

Quitter rapidement

La violence fondée sur le sexe (VFS) persiste au Canada. Cette violence est évitable et constitue un obstacle important à l’égalité des genres. Bien qu’elle ne soit pas suffisamment signalée, la VFS est très répandue dans les établissements d’enseignement postsecondaire à travers le Canada. En 2014, environ 261 000 cas d’agression sexuelle ont été signalés par des étudiantes et des étudiants, ce qui représente 41 % de toutes les agressions sexuelles déclarées au pays.

Dans son budget de 2018, le gouvernement du Canada a prévu 5,5 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2018-2019, pour que Femmes et Égalité des genres Canada travaille avec les parties prenantes, notamment les provinces et les territoires, à l’élaboration d’un Cadre pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe dans les établissements d’enseignement postsecondaire.

Le Cadre sera conçu pour soutenir l’élaboration et la mise en œuvre de plans et de politiques pour contrer la VFS. Il contribuera à la mise en place d’approches cohérentes, complètes et viables pour prévenir et contrer la VFS dans les établissements d’enseignement postsecondaire, en plus de reconnaître la compétence des provinces et des territoires en matière d’éducation postsecondaire.

En janvier 2019, Femmes et Égalité des genres Canada a conclu un accord de contribution avec Possibility Seeds Consulting. Ceci constitue une première étape dans l’élaboration du Cadre. L’objectif de ce projet était de mobiliser les principales parties prenantes et d’élaborer des recommandations.

En août 2019, Possibility Seeds Consulting a publié son rapport « Le courage d’agir : élaborer un cadre national pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe dans les établissements d’enseignement postsecondaire ». Le rapport reposait sur les conseils du Comité consultatif sur le Cadre pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe dans les établissements d’enseignement postsecondaire et sur les conseils de plus de 300 parties prenantes issues de divers horizons recueillis lors des séances de mobilisation d’écoute et d’apprentissage. Le rapport propose des recommandations et des pratiques prometteuses en plus de cerner des lacunes dans ses trois chapitres : donner suite à la déclaration et soutenir les personnes touchées par la VFS; prévenir la VFS par l’éducation; et déclaration, enquête et décision.

Grâce au financement de Femmes et Égalité des genres Canada, Possibility Seeds Consulting mène actuellement le projet Le courage d’agir (en anglais seulement) qui permettra de remédier aux principales lacunes cernées.

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification :