Slection de la langue

Gouvernement du Canada / Government of Canada

Recherche

Déclaration commune pour un Canada sans violence fondée sur le sexe

Sur cette page

À propros

Rendue publique le 22 janvier 2021, la déclaration commune pour un Canada sans violence fondée sur le sexe a été entérinée par les ministres responsables de la condition féminine lors de la 38e rencontre fédérale-provinciale-territoriale.

Cette déclaration représente une étape historique pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe et pour l’avancement de l’égalité entre les sexes partout au Canada. Cette collaboration fédérale-provinciale-territoriale représente une étape importante dans l’élaboration d’un plan d’action national pour mettre fin à la VFS au Canada.

Déclaration commune pour un Canada sans violence fondée sur le sexe

Nous, les ministres fédérales, provincialesNote de bas de page* et territoriales responsables de la condition féminine, sommes profondément engagées à œuvrer pour un Canada sans violence fondée sur le sexe. Ensemble, nous annonçons la vision, les principes, les objectifs ainsi que les piliers communs d’un Plan d’action national pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe, axé sur une approche évolutive qui orientera nos actions pour prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe.

En s’appuyant sur notre travail continu, nous reconnaissons que :

Nous, les ministres fédérales, provinciales et territoriales responsables de la condition féminine, reconnaissons l’urgence d’agir pour contrer les causes multiples, complexes et profondément enracinées qui contribuent à la violence fondée sur le sexe. Nous nous engageons à continuer à travailler ensemble et avec nos partenaires, les parties prenantes, les ministères et agences, les expertes et les experts, les personnes survivantes, leur famille ainsi que les personnes qui ont vécu des expériences reliées à la violence fondée sur le sexe, afin de créer un Canada sans violence fondée sur le sexe, un Canada où les victimes et les survivantes et leur famille sont soutenues peu importe où elles vivent. Il est plus que jamais nécessaire de prévenir et contrer la violence fondée sur le sexe dans notre pays.

Pour concrétiser cette vision, nous convenons que des efforts concrets doivent être déployés aux échelons fédéral, provincial et territorial. Nous nous engageons en outre à faire en sorte que ces efforts soient cohérents et qu’ils complètent nos réponses aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et aux appels à la justice de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA).

Cet accord commun représente une étape importante et constitue un premier pas pour poursuivre, accélérer et renforcer les actions concrètes que nous menons depuis des décennies pour mettre un terme à la violence fondée sur le sexe. Nous nous engageons à continuer de collaborer étroitement en vue d’élaborer un Plan d’action national pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe.

Plan d’action national pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe : Cadre d’action commune de haut niveau

Le défi

La violence fondée sur le sexe est l’une des violations des droits de la personne la plus omniprésente, la plus meurtrière et la plus profondément ancrée de notre époque. La violence fondée sur le sexe constitue un obstacle considérable à la réalisation de l’égalité des genres. Pourtant, elle est évitable.

Vision

Un Canada où tout le monde est à l’abri de la violence fondée sur le sexe. Un Canada qui appuie les personnes victimes, survivantes et leur famille, peu importe où elles habitent

Durée

Dix ans

Responsabilité partagée

La prévention et la lutte contre la violence fondée sur le sexe nécessitent des actions coordonnées et concertées des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, conformément à leurs responsabilités juridictionnelles respectives, en plus d’un partenariat étroit avec les survivantes et survivants, les partenaires autochtones, la société civile, les prestataires de services de première ligne, les municipalités, le secteur privé et les chercheuses et chercheurs. Les efforts conjoints à l’appui de ce Plan d’action national s’aligneront et complèteront les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et la réponse aux appels à la justice de l’Enquête nationale sur les FFADA.

Principes directeurs

Objectifs

Piliers

La fondation

La mise en place et le suivi de ce Plan nécessitent une collaboration au sein et entre les gouvernements et les partenaires autochtones; ainsi que l’engagement envers les victimes et les personnes survivantes, les prestataires de services directs, les personnes expertes et les chercheuses et chercheurs. Les efforts fédéraux, provinciaux et territoriaux sont appuyés par des approches et solutions locales/ communautaires. La mobilisation des connaissances des données de surveillance, les résultats de recherche et l’expertise des membres de première ligne appuieront l’élaboration de politiques et de programmes fondés sur des faits probants.

Lien connexe

Signaler un problème sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, s’il vous plaît contactez-nous.

Date de modification :